AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
GOODBYE... APRIL CATWALK JUNE & POOKIE

Partagez
 

 Comme une envie de chocolat. ____ Cassidy

Aller en bas 
AuteurMessage
Hemingway de Rügen
BORDELINE freak out in a moonage daydream
Hemingway de Rügen

Masculin
Cancer Singe
Nombre de messages : 311
Age : 26
AGE DU PERSO : 20 ANS;
PSEUDO : JUNE; LOU; SERGE; BIPBIIIIIIIIP
Date d'inscription : 22/06/2009

DANCING WITH MYSELF
• SUNSHINE MOOD: GRUMPY
• DON'T BIN ME:
• I HAVE A PLAN: I've a break, i've a kitkat

Comme une envie de chocolat. ____ Cassidy Empty
MessageSujet: Comme une envie de chocolat. ____ Cassidy   Comme une envie de chocolat. ____ Cassidy EmptyMar 30 Juin - 17:49:40

    « Figure-toi un danseur de corde, en brodequins d'argent, le balancier au poing, suspendu entre le ciel et la terre; des phrases redondantes, de grands mots enchâssés cavalcadent autour de lui; une nuée de prédictions sinistres l'aveugle de ses ailes noires. »


    Cela faisait deux mois que ces vacances étaient prévues. Hemingway avait perdu au poker et se retrouvait donc à Majorque avec le reste de ses frères et sœurs. Celle qui était censé être l'amour de sa vie en était ravie, cela leur donnerait une occasion pour se revoir enfin après tant de temps passé loin l'un de l'autre. Mais voilà, ça faisait à peine une heure que les deux amoureux étaient ensemble, une heure qu'ils se bécotaient comme des jeunots, une heure qu'Hemingway s'ennuyait fermement. Il essayait de mettre ça sur le manque de sommeil, le trop plein d'alcool dans son sang ainsi que sur les substances qu'il avait utilisé durant la soirée. Alors il souriait, il couvait l'australienne de baisers plus tendres les uns que les autres, marchait avec elle la main dans la main, lui caressait les cheveux lorsqu'aucun d'eux ne parler. Mais le fait était là, caché dans l'ombre d'Hemingway, et il ne tardera pas d'envahir le norvégien.

    Hemingway n'aimait pas Cassidy. C'était un fait totalement impossible quand on y pensait. La grande question l'occupait pleinement, il ne faisait que semblant d'écouter parler la jeune fille, il ne lui répondait que gentiment, sans vraiment y porter d'intérêt, bien qu'il était impossible pour n'importe qui de faire la différence puisqu'il avait constamment cet air détaché. L'amour, ce n'était pas ça. Il en était pratiquement sûr. Mais après tout, il ne le connaissait pas, n'en savait rien. Mais le doute le prenait à chaque pas qu'il faisait, et lorsqu'il atteignit enfin la porte de son bungalow il hésita même à y pénétrer. Après tout, il ne la connaissait pas. Tout ce qu'il savait d'elle se résumait en quelques lignes, à des morceaux de caractère qu'il avait pu deviné lors de conversations téléphoniques. Mais le pire au fond, n'était-ce pas qu'il ne cherchait même pas à combler cette absence de connaissance? Est-ce que cela ne voulait pas tout dire au fond?

    Seulement, il ne pouvait pas quitter sa Cassidy uniquement pour une histoire de doutes. Elle ne lui pardonnerait jamais, ses amis serait totalement désespérés de lui, on lui reprocherait tellement de choses qu'il se risquerait à ne plus sortir de son bungalow et de passer ses vacances entières à trainer avec Kylan et les Fitzgerald. C'était in-envisageable au fond. Bien que l'idée de passer ses vacances avec ces derniers ne lui déplaisait pas tellement, mais il ne pouvait pas faire ça à Cassidy et la recroiser tous les jours, à toutes les fêtes, dans tous les bars. Alors voilà, il fallait entrer pour ne pas avoir à faire face aux dire des inconnus. Et il entra, regardant une dernière fois l'australienne qui était encore collée à lui.

    Son réflexe fut de se diriger directement vers son propre lit. Évidement, Kylan n'était pas là, il devait être en train de jouer à son football avec de belles filles, puisque de toute façon il n'était jamais là quand Hemingway avait besoin de lui. Hemingway commença à se dévêtir, n'étant pas du tout pudique, il avait l'habitude de se montrer en caleçon devant bon nombre de gens. Et il se glissa dans ses draps de soie, se calant contre son oreiller. Le lit était beaucoup trop petit pour deux personne, lui même n'avait que trop peu de place pour son corps d'athlète norvégien. Était-ce un second signe? Un de plus? En tout il rouvrit les yeux deux secondes et son regard glacé par le sommeil se posa sur l'australienne qui restait debout.


    « Tu veux peut-être manger? Tu dois être affamée. »

    Hemingway avait encore cet air absent que Cassidy attribuerait certainement au manque de sommeil. Après tout, il était sur le point de s'endormir lorsqu'il se rappela la présence de cette dernière. Et puis, il ne voulait pas du tout se levait pour s'occuper d'elle, bien qu'il fit totalement semblant de s'y intéresser. Pour lui, elle mangeait trop, ces australiens alors, toujours en train de réclamer de la nourriture. Ça pouvait être charmant par moment, mais Hemingway était sur le point de s'offrir une crise existentielle digne du type constamment célibataire et qui ne pouvait pas se refuser au plaisir de la chair. Dans un dernier murmure il insista dans la politesse.

    « Si tu veux, il y a du gâteau au chocolat comme tu aimes dans le frigidaire. »

    Et, dans son lit, le jeune homme se retourna face au mur, dans une position qui lui était parfaitement confortable et qui le quitter du monde et donc de Cassidy.

    Tu crois que je t'aime?


[ Pas inspirée, désolée ].

_________________
    © icons by deviltemptation @ lj
    STYRKES POWA!

    I'm an alligator, I'm a mama-papa coming for you
    I'm the space invader, I'll be a rock 'n' rollin' bitch for you
    Keep your mouth shut,
    you're squawking like a pink monkey bird

    Comme une envie de chocolat. ____ Cassidy 2ij6mts Comme une envie de chocolat. ____ Cassidy K4tfkh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Comme une envie de chocolat. ____ Cassidy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Envie nocturne (11.12 - 3h33)
» A. Noa Watts - La vie c'est comme une boite de chocolat, tu ne sais jamais sur quoi tu vas tomber.
» Ne me regardez pas comme ça, j'ai envie d'un peu de défi, c'tout ='c
» « Si tu savais comme j'ai envie de manger des nems ! » | Psychalya l. Nàrwen
» PILOU caniche chocolat mâle de 6 ans (13) Marseille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DO YOU WANT THE SUN ? :: STYRKE :: Bungalow #1-
Sauter vers: